Yaourts zéro déchet, avec ou sans yaourtière (mais la mienne est si belle…)

Non je ne suis pas en train de muter en Caroline Ingalls, rassurez-vous !

Et je ne promets pas de consommer uniquement des yaourts made in home, mais juste le plus régulièrement possible : pour diminuer les déchets et aussi parce que c’est bon, simple et marrant à faire.

Lire la suite de « Yaourts zéro déchet, avec ou sans yaourtière (mais la mienne est si belle…) »

FacebookTwitterGoogle+Partager

Biscuits sablés au beurre

Certains biscuits en vrac sont un peu chers (certes beaux et très bons) ; beaucoup contiennent de l’huile de palme, dont la production est une des causes de déforestation intense en Afrique, avec des conséquences majeures sur le climat (production de CO2 provoquée par les feux de forêts) et sur la biodiversité (diminution des populations d’orang-outans).

A Poitiers il est possible d’acheter en vrac à la Biocoop des mini galettes charentaises en production locale (vraiment pas chères !). Et il doit y avoir certainement d’autres possibilités pour trouver des produits locaux et sans emballage que je ne connais pas encore.

Pour le reste il suffit de se lancer, c’est très simple, bon et très économique. 45 minutes pour remplir une grosse boite de biscuits au beurre qui ravira les enfants et les grands et qui tiendra 2 semaines (1 semaine… 3 jours… 24 heures…)

Lire la suite de « Biscuits sablés au beurre »

Passer à l’électricité propre en 20 minutes chrono

S’il est impossible d’être juste en toute chose, dans certains domaines les choix sont simples :

  • changer de banque : 2 heures de temps en cumulé, et encore… c’est pour faire plaisir aux procrastinateurs professionnels,
  • changer de fournisseur d’électricité : allez 30 minutes montre en main, lecture du site du nouveau fournisseur inclue.

Comme on est des gentilles filles, on vous fait un résumé simple et efficace de la situation, en bas de l’article vous cliquez sur le lien, et paf ! la question est réglée.

Vous ferez de l’écologie active tous les jours, sans bouger le petit doigt !

Lire la suite de « Passer à l’électricité propre en 20 minutes chrono »

Banques : dont feed the troll !

Vous connaissez le principe du troll sur les réseaux ?
Personnage planqué généralement derrière un pseudo, venant pourrir les fils de discussions.

Image issue de la série Futurama créé par Matt Groening
Image issue de la série Futurama créé par Matt Groening

La psychologie du troll est simple : toujours ramener tout ce qui se passe à lui.

Hors de question qu’une discussion ne soit pas menée par lui ou alors pourrie par lui. ce produit existe aussi en non-virtuel…

D’où cette devise répétée à l’infini sur le net : Don’t feed the troll ! Ne nourrissez pas le troll !

Aussi bêtes, agressives, égocentriques et basses soient ses assertions : ne répondez pas.

Le troll, lui, ne se lassera jamais, son but est de s’imposer dans nos existences, petit pouvoir autocentré. Une seule solution : exister sans lui.

Le principe est le même avec les banques polluantes.

Lire la suite de « Banques : dont feed the troll ! »

Donc on peut changer le futur ! Ou le livre « Le pouvoir d’agir ensemble, ici et maintenant »

Entretiens Rob Hopkins Le constat écologique est sans appel et la catastrophe paraît assurée. Mais répéter que notre fonctionnement actuel nous rapproche de l’Apocalypse à chaque minute qui passe, ne sert à rien, mis à part nous terrifier et nous paralyser.

Il faut proposer des solutions concrètes, optimistes, réalistes, faciles à appliquer : sortir de la torpeur.

Tel est le pari de la Transition, raconté au travers d’entretiens dynamisants : « Le pouvoir d’agir ensemble, ici et maintenant. Entretiens Rob Hopkins et Lionel Astruc » publiés en 2015 chez Actes Sud dans la collection Domaine du possible.

 

 

 

 

Lire la suite de « Donc on peut changer le futur ! Ou le livre « Le pouvoir d’agir ensemble, ici et maintenant » »

Le compost, c’est mon pote !

Si vous n’avez toujours pas l’intention d’opter pour les poules, alors la solution pour vos déchets organiques c’est le compost (même en appartement).

Environ la moitié des ordures ménagères est composée de déchets organiques compostables.
Il s’agit aussi bien du trognon de pomme que du restant de repas, du marc de café avec son filtre ou encore des épluchures de tous les fruits et légumes…

Composter ces détritus allège votre poubelle et le compost obtenu sera facilement valorisé dans le jardin potager, dans les bacs de fleurs ou pour les plantes d’appartement, diminuant ainsi les achats d’engrais et de terreau.

Lire la suite de « Le compost, c’est mon pote ! »

Déconditionnement neuronal et sacs à vracs (beaux si possible)

À force de consommer sans réfléchir à la façon de rapporter les produits ; après des années à partir faire le marché quasi les mains dans les poches (au mieux avec un sac trop petit) ; ou à se rendre au supermarché sans rien une fois sur deux, et en se donnant bonne conscience en payant un gros sac en plastique bien moche : la partie du cerveau en charge du bon sens est quand même bien endommagée.

Les premières courses « sans déchet » ne sont pas convaincantes à 100 %. On est pas peu fière des progrès constatés, mais il  reste quelques trucs à améliorer.

Lire la suite de « Déconditionnement neuronal et sacs à vracs (beaux si possible) »

L’œuf et la poule

Pour un des mes anniversaires, mes frères ont eu la très bonne idée de m’offrir…. 2 poules ! (« Ah ben oui t’es écolo, faut aller jusqu’au bout ! »)
Ah ben tiens dis donc des poules…..
Je me suis d’abord dis que j’allais tout simplement les laisser dans mon jardin pour qu’elles puissent vivre en totale liberté ^^
Ça a duré 4 jours, le temps qu’elles grattent partout dans les massifs et surtout qu’elles me repeignent toute la terrasse et le paillasson de fientes…
Et oui  les poules, c’est un vrai compost sur pattes. Elles recyclent tout en œufs… ou en crottes.

Lire la suite de « L’œuf et la poule »