Banques : dont feed the troll !

Vous connaissez le principe du troll sur les réseaux ?
Personnage planqué généralement derrière un pseudo, venant pourrir les fils de discussions.

Image issue de la série Futurama créé par Matt Groening
Image issue de la série Futurama créé par Matt Groening

La psychologie du troll est simple : toujours ramener tout ce qui se passe à lui.

Hors de question qu’une discussion ne soit pas menée par lui ou alors pourrie par lui. ce produit existe aussi en non-virtuel…

D’où cette devise répétée à l’infini sur le net : Don’t feed the troll ! Ne nourrissez pas le troll !

Aussi bêtes, agressives, égocentriques et basses soient ses assertions : ne répondez pas.

Le troll, lui, ne se lassera jamais, son but est de s’imposer dans nos existences, petit pouvoir autocentré. Une seule solution : exister sans lui.

Le principe est le même avec les banques polluantes.

Analogie trolls – banques

Le dernier numéro du magazine Causette (n° 67) propose trois pages illustrées sur l’odeur de l’argent, avec une jolie introduction « les économies, c’est comme l’orgueil : mal placées , ça peut faire des dégâts. »

Et voici ce qui nous y est rappelé : 50 sociétés sont responsables à elles seules de 73 % du total des gazs à effet de serre… :
pétroliers, producteurs d’énergie, cimentiers, groupes métallurgiques ou miniers.

Notre banque recherche des opérations juteuses. Avec qui ont lieu les transactions qui rapportent à votre avis ?
C’est pour cette raison qu’en France le secteur bancaire est désigné comme le premier émetteur de gaz à effet de serre !
Et donc qui finance directement le désastre (attention ça va être désagréable) ? : nous.

Vous triez, vous mangez moins de viande, faîtes du vélo mais le troll de la finance est en faction.

Un jeune couple se lance dans le maraîchage bio et local… et où sont sont stockés ses sous ? Où est souscrit son crédit ? Coucou le troll !
Vous allez leur acheter des beaux légumes : où est votre compte courant ? Re coucou le troll dérégulateur du climat…

Ne nourrissez pas le troll !

Certaines banques font des efforts pour sortir de leur dépendance aux exploitants d’énergies fossiles, d’autres appliquent la politique de l’engraissement à court terme, et du « après moi le désastre, m’en fous je serais dans mon buncker de multi-milliardaire auto-suffisant. Je vous regarderai crever de ma fenêtre avec mes 3 copains monopolistiques. Je me ferais encore des sous en vous vendant tout ce dont vous ne pourrez plus disposer sans traitement préalable : eau, nourriture et pourquoi pas même de l’air tiens ! »

L’association des Amis de la terre ont repéré les banques ayant des impacts environnementaux et sociaux positifs ou néfastes (tableau ci-dessous).

Une seule solution pour ceux et celles qui ne sont pas lié-es par un crédit : quitter immédiatement leur banque sale. Don’t feed the troll !

Joindre un service clients, faire deux heures de paperasses, personne n’aime.

Alors un dernier chiffre pour se motiver : 2000 € placés sur un compte épargne ont la même empreinte carbone qu’un aller-retour Paris-NY en avion… Multipliez en fonction de la taille de votre bas de laine…

Une action simple, rapide, proactive et vraiment efficace. Les solutions positives existent, à nous d’agir !

 

Illustration magazine Causette
Illustration magazine Causette n° 67

 

À noter :

  • La loi impose que la clotûre d’un compte courant ou d’un livret soit gratuite. Votre banque est même tenue de vous proposer un « service d’aide à la mobilité ».
  • Pour les placements responsables et solidaires, les Amis de la terre proposent ce site : financeresponsable.fr
  • Si vous avez un crédit en cours, rien de vous empêche de décider de transférer votre compte courant dans une des deux banques potables de ce pays.
Share

2 commentaires sur “Banques : dont feed the troll !

  1. Yes ! Dont feed the troll !!!

    Et hop, après une bonne dose de procrastination de quelques semaines (heu… voire même quelques mois…), je viens enfin d’envoyer ma demande d’ouverture pour un Livret d’épargne à la Nef !!! Adieux le soutien bien involontaire à certains projets bien dégueux et franchement climaticides, portés par les banques susnommées par les Amis de la Terre, dans l’illustration de Causette.

    Ça y est, mon petit bas de laine va pouvoir soutenir exclusivement des projets dans le domaine de l’Écologie (vous avez le choix aussi d’orienter votre épargne dans le domaine du « Social » ou du « Culturel » ou de laisser le choix entre ces 3 domaines, au gré de la Nef qui ne finance donc uniquement des projets ayant une plus-value sociale, écologique et/ou culturelle !!).
    Pour en savoir plus sur leur Livret : https://www.lanef.com/particuliers/livret-nef

    Et fini l’opacité, désormais je peux savoir à quoi est utilisé ma petite épargne !! Car pour connaître, de manière exhaustive, tous les projets que la Nef soutient chaque année, y a rien de plus simple, ça se trouve ici :
    https://www.lanef.com/la-nef/publications/?target=liste%20des%20pr%C3%AAts

    PS : bon pour leur compte-courant (donc avec moyens de paiement), faudra encore patienter juqu’à fin 2017/début 2018, le temps que la Nef propose directement son compte-courant pour les personnes physiques (qui remplacera la proposition actuelle de compte courant Nef via le Crédit Coopératif).

    Mais tout ce qui est pris, n’est plus à prendre !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *