Cure de citrons et pschitt ménager. Si, si, ça a un lien !

tout-est-bon-dans-le-citron
Dessin : Alicia DelCoco

 

 

Suite, entre autres, à quelques écarts festifs narrés précédemment, la petite cure de citrons qui-fait-du-bien est en cours.

Plein de belles écorces dorées, dont on se dit qu’il doit y avoir quelque chose à faire… Et c’est le cas ! Grâce à l’arme ultime des superhéro-ïne-s de la lutte anti-gaspi : le livre « Les Épluchures ».

 

 

 

 

 

Ah ! L’épuchure !

J’ai reçu en cadeau le beau livre de Marie Cochard, qui propose plein de réusages simples de nos épluchures, noyaux, pépins, queues, peaux, fanes, coquilles pour la cuisine, le jardin, les soins et les cosmétiques.

Un petit coup d’œil au sommaire, et hop ! Une idée pour donner une 2ème vie à mon citron pressé quotidien et curatif : un pschitt ménager pour nettoyer cuisine, salle de bains et sols.

Je ne saurais que trop vous recommander cet ouvrage pour des petites sessions amusantes de magie blanche.

 

 

 

 

The recette

  1. Mettre ses épluchures de citron dans un grand bocal en verre avec 3 tasses de vinaigre blanc
  2. Laisser macérer 2 semaines minimum (mélanger de temps à autre)
  3. Filtrer le liquide, y ajouter un peu d’eau (facultatif : + quelques gouttes d’HE de citron pour un rendu très parfumé)
  4. Verser dans un vaporisateur vide (conserver si possible à l’abri de la lumière)

Voilà, vous avez un nettoyant multiusage (pour les sols : 1 tasse dans 1L d’eau. Peut aussi servir d’adoucissant pour le lave-linge).

Ma cure dure 3 semaines : je vais pouvoir en distribuer du « qui-fait-briller-écolo » et me faire un petit stock 🙂

Ce fut bref. Certes, ici, on partage surtout des recettes faciles. C’est dû à un subtile mélange de « J’ai pas que ça à foutre le temps » et d’envie de simplicité et d’authenticité. Si vous aimez le cheveu en 4, on va pas pouvoir trop aider ^^

 

 

 

Et sinon le citron, ça se composte, et ouais !

Je m’autorise une petite incise sur les restes d’agrumes : au compost et sans scrupules !

Les théories sur les fruits ou légumes qu’il ne faudrait pas composter, sur fond de démonstrations scientifiques plus ou moins foireuses, me laissent perplexe.

En plus de transformer une hygiène de vie simple et pratique en prise de choux, ces commandements sortis du chapeau, ne servent qu’à donner du pouvoir à des experts auto-proclamés (d’autant plus nombreux que « cela revient à la mode »).

Quelques citrons ne vont pas transformer votre composteur individuel en monolithe antiseptique bloquant définitivement la décomposition des déchets organiques…

J’ai bien aimé un billet à ce sujet intitulé « Les agrumes au compost ! »

 

 

Share

Un commentaire sur “Cure de citrons et pschitt ménager. Si, si, ça a un lien !

  1. Merci Marine, je vais essayer, l’odeur forte du vinaigre blanc dans la salle de bain, ça devient pénible.
    une cure de citrons ne me fera pas de mal, en plus… Le livre m’a été conseillé par la libraire de La Bruyère vagabonde à Poitiers, qui nous alerte sur les trésors insoupçonnés…dans nos déchets.
    Emma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *