Le sérum phy maison, les pipettes plastiques unidoses et les théières à nez (si si) !

Rhumes, allergies, bobos… et ça y va les petites pipettes plastiques unidoses, qui, vu leur taille, ne doivent pas êtres trop triées ni vraiment recyclées.

Or, le sérum physiologique c’est quand même juste de l’eau stérile avec du sel marin, pas compliqué d’en faire « maison » ou d’en acheter en grand conditionnement !

 

DIY (Do It Yourself) ou bouteille en verre

De nombreux articles et blogs expliquent la marche à suivre, et c’est effectivement d’une facilité affligeante ^^ :

  • 0,5 litre d’eau du robinet (filtrée si possible)
  • 4,5 gr de gros sel de mer (pas de sel de table, car raffiné et comportant des additifs)
  • 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude alimentaire

Faire bouillir l’eau plusieurs minutes afin d’éliminer les impuretés, y verser le sel marin et le bicarbonate de soude.
Laisser le mélange sur le feu 2 minutes puis, faîtes refroidir.
Verser dans un flacon (préalablement ébouillanté), et agiter jusqu’à ce que la solution devienne claire, car cela veut dire que le sel marin et le bicarbonate de soude ont bien été dissous.

Pour des raions de conservation, la bouteille doit être bien étanche et il ne faut pas en préparer trop d’avance, pas plus d’un demi-litre.

Attention : pas d’utilisation directe d’eau du robinet non filtrée ou sans la faire bouillir.

Un gros rhume ? Une réaction allergique, et pas de bicarbonate sous la main ? Mélangez simplement l’eau et le gros sel pour un usage immédiat.

 

Il est aussi possible d’en acheter en bouteille en verre de 500 ml en pharmacie.

Le verre étant bien recyclé, c’est aussi une solution simple et efficace, qui ravira les jeunes parents.

 

Une théière à nez ? Oui madame !

Pour s’en servir, il suffit de se doter d’un Lota, ou Rhino Horn, ou encore Neti Pot, vendus en pharmacie, en boutique bio et sur le Net.

Le principe est celui d’un petit arrosoir qui permet une douche nasale douche, sans pulvérisation et donc sans agression.

Les Neti Pot (théière à nez) sont souvent vendues avec une cuillère qui permet de faire le dosage quotiden de sel à ajouter dans de l’eau, ce qui résoud la question de la conservation ou de la fabrication du sérum en amont.

Il en existe en différents matériaux, anciens, récents, plus ou moins désign, pour adultes et pour enfants, dans différentes couleurs.

La façon dont on incline la tête est importante, suivez les explications fournies avec l’ustensile ou sur les sites des fabricants. Il suffit d’une ou deux fois pour prendre le pli.

Pensez à nettoyer après utilisation le Neti Pot ou le Rhino Horn (ou quelque soit le petit nom dont vous souhaitez affubler cet objet).

 

Soin de soi et de sa planète

Le lavage du nez est recommandé dans les soins et la prévention des affections des voies respiratoires supérieures : nez bouché, rhumes, rhinites, sinusites et allergies. Pas 8 fois par jour non plus… juste régulièrement, de façon modérée.

Si cela n’améliore pas vos symptômes, c’est que vous avez un souci autre que des cavités nasales encombrées à régler, donc : consultez votre médecin !

Le lavage de nez est un geste simple pour prendre soin de soi, et prendre soin de soi sans générer de déchets, c’est encore plus agréable !

Aaaaah ça débouche le système respiratoire le chemin vers le zéro déchet, vous ne trouvez pas ?

 

 

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *