Les jardins du Prieuré de Laverré

Au pied d’une bâtisse dont les origines remontent au Vème siècle, les Jardins du Prieuré de Laverré, à Aslonnes (20 kms de Poitiers) proposent un petit paradis où 600 espèces végétales, non traitées, partagent leurs beautés, mystères et malices.

 

Le site, classé Jardin remarquable, est le résultat de la rencontre amoureuse entre le couple Bernard et les ruines du Prieuré, il y a plus de 30 ans. Les vestiges servaient alors de refuge aux moutons de la ferme attenante, la nature ayant repris ses droits depuis des lustres sur les anciens jardins de Saint-Lubin, paysan devenu moine, puis célèbre évêque de Chartres.

La fleur de Lys scupltée en facade, encore visible malgré la végétation, et la tour de garde toujours debout, firent s’arrêter Jeanne et Henry, jeune couple citadin en mal de nature. Dans les 10 jours la vente était conclue et c’est ainsi que débuta l’aventure d’une vie.

Il fallut 10 ans pour rendre le bâtiment principal à nouveau habitable, et un travail ininterrompu pour réhabiliter les douves entourant l’habitation, nettoyer les passages pour que l’eau de la source alimente les jardins redécouverts ou créés en partant de rien.

photo : http://www.tourisme-vienne.com/fr/activite/14/jardin-du-prieure-de-laverre
photo : http://www.tourisme-vienne.com/fr/activite/14/jardin-du-prieure-de-laverre

 

Inventaire à la Prévert

 

Après avoir contourné la chapelle en empruntant une allée végétalisée opulente, de l’autre côté des douves où nage un cygne noir cabotin, les jardins se dévoilent.
La visite se fait en compagnie des propriétaire des lieux, botanistes passionnés et poètes jardiniers qui dispensent généreusement connaissances et anecdotes.

 

Cyclamens
Cyclamens

Différents espaces sont dessinés, alternant les rythmes ordonnés ou sauvages, précis ou insoumis.

Alimentés par un ruisseau, les jardins foisonnent et partagent leur inventaire à la Prévert : arbres rares, fleurs, fruits éclatants, légumes anciens, 300 sortes de rosiers, vignes centenaires, arbre à mouchoir, poivre du Sechuan, tilleul, cyclemens, chardons, aromates, cornichons sauteurs, plantes médicinales, fleurs-carottes, liane étrangleuse, érable dentelle, etc. etc. etc.

 

Les lieux se teintent au gré des saisons ou des cycles des plantes, venant pour certaines de l’autre bout du monde : couleurs explosives et demi-teintes, feuillages exubérants et branchages hibernant, doux pelages et épineux sur la défensive.

 

Ah ! le jardin des oiseaux… !

Un cerisier noir impose sa silouhette bizarrement travaillée par une greffe ayant échoué, à l’entrée du fantasque « Jardin des oiseaux ».

Jeanne y raconte comment lors du choix de l’emplacement de cet espace, puisqu’ils prenaient ce faisant du terrain à la nature, ils avaient décidé de faire pousser des fruits et de ne pas traiter (pas même de la bouillie bordelaise) pour que les oiseaux reviennent s’installer.

Que vous dire de plus pour vous convaincre d’aller rendre visite à ces amoureux de la faune et de la flore ?

 

 

JARDIN DU PRIEURÉ DE LAVERRÉ

Prieuré de Laverré – 86 340 Aslonnes

05 49 42 59 40 ou 06 99 42 04 61

henry.bernard0064[@]orange.fr

Les jardins sont ouverts d’avril à octobre, de 10h30 à 12h00 et 14h30 à 19h00 sauf les mardis et dimanches matin

7 € l’entrée pour les adultes / Compter 2 heures pour la visite

Aux beaux jours les propriétaires sont ravis de laisser les visiteurs profiter des extérieurs toute la journée

et accueillent avec bonheur les enfants de tous âges.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *