L’œuf et la poule

Pour un des mes anniversaires, mes frères ont eu la très bonne idée de m’offrir…. 2 poules ! (« Ah ben oui t’es écolo, faut aller jusqu’au bout ! »)
Ah ben tiens dis donc des poules…..
Je me suis d’abord dis que j’allais tout simplement les laisser dans mon jardin pour qu’elles puissent vivre en totale liberté ^^
Ça a duré 4 jours, le temps qu’elles grattent partout dans les massifs et surtout qu’elles me repeignent toute la terrasse et le paillasson de fientes…
Et oui  les poules, c’est un vrai compost sur pattes. Elles recyclent tout en œufs… ou en crottes.

Donc la mission « poulailler » c’est rapidement mise en place.
J’ai trouvé une vieille cabane en bois pour enfant sur un site d’occasion dans lequel j’ai mis une étagère (les poules n’aiment pas dormir par terre) et j’ai acheté de la paille pour que ce soit bien douillet.
Blanche et Rousse (les poules) ont instantanément validé le projet intérieur.
Forcement il a aussi fallu que je grillage un peu autour pour qu’elles restent dans leur espace (T2 avec jardin).

>> Après quelques jours d’acclimatation, elles se sont mises à pondre un œuf chacune et chaque jour.
Et ça c’est trop cool et surtout super bon : super qualité // super traçabilité // super satisfaction.
On oublie pas de remercier les poules à chaque fois que l’on prend leurs œufs, c’est quand même la moindre des choses 🙂

>> Le deuxième avantage, et pas le moindre, c’est qu’en plus de picorer du pain dur, la poule mange du gras de viande, de la peau de poisson, des coquilles de crustacés, des épluchures de légumes… Bref, la poule dévore à peu près tout ce que les humains dédaignent. Elle peut avaler 150 kg de déchets organiques par an !
Ce qui allège considérablement la poubelle et déculpabilise de jeter quelques restes oubliés.

>> Les poules ne sont pas seulement un joli retour à la nature, mais aussi un bon outil pédagogique pour les enfants.
Le nôtre a 2 ans et demi et va déjà chercher les œufs tout seul, les compte, nourrit les poules et n’en a, du coup, pas peur.
Les enfants apprennent d’où viennent les œufs (et oui il n’apparaissent pas par miracle dans le supermarché) et comment vivent les poules.

>> Si ce n’était pas assez que la poule soit écolo et pédagogique,  elle est, en plus, pas chère et pas trop contraignante.
Pas de promenade, pas de visite chez le véto, elle ne craint pas le froid, ne caquette pas trop (le coq est déconseillé) et avec un peu d’organisation et de régularité dans le nettoyage du poulailler, elle ne sent pas mauvais. Une poule coûte entre 10 et 40 euros et/ou un poussin 5 euros, il vous restera à acheter un sac de graines (quelques dizaines de centimes par jour) et la paille.

>> Et pendant les vacances, on fait comment alors ?
Vous n’êtes pas obligés de les emmener !
Rassurez-vous les poules peuvent se passer de vous jusqu’à 4 jours (en préparant des graines et de l’eau à l’avance), et si vous partez plus, je suis sûre que vous trouverez un(e) gentil(lle) pote ou bien un voisin disponible pour venir s’acquitter de la corvée nourriture à domicile et qui en échange repartira avec les œufs.

>> Pour finir, comme je vous le disais plus haut, les poules rejettent beaucoup, mais là encore on y trouve un avantage !
Cela fait un super engrais naturel, en compostage, alternez des couches de déchets verts (type tonte de pelouse, feuilles) et de déchets du poulailler, ça marche très bien, vous obtiendrez un compost équilibré, c’est à dire 2/3 de carbone et 1/3 d’azote (ça on en parlera dans un autre article ^^).

Vous aurez compris que bien sûr chez nous on est fans des poules.
Cela fait maintenant 7 ans que nous en avons à la maison (RIP Blanche et Rousse).
Elles sont maintenant 5 en colocation, 2 grosses jaunes, 1 noire et 2 petites fashionistas haute couture.
Mon mec a finalisé le poulailler de luxe au fur et à mesure (elles ont même une pataugeoire maintenant !)
Les voisins leur jettent aussi leur pain dur.
Et elles sont sûres de finir leur vie naturellement même à la retraite ^^

Donc hormis si vous habitez en appartement, ou si vous êtes tout le temps en déplacement ou bien allergiques, vous devriez sérieusement réfléchir à adopter des poules (par 2 sinon elles s’embêtent).

 

 

 

 

Share

Un commentaire sur “L’œuf et la poule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *