Yaourts zéro déchet, avec ou sans yaourtière (mais la mienne est si belle…)

Non je ne suis pas en train de muter en Caroline Ingalls, rassurez-vous !

Et je ne promets pas de consommer uniquement des yaourts made in home, mais juste le plus régulièrement possible : pour diminuer les déchets et aussi parce que c’est bon, simple et marrant à faire.

 

 

Ancienne yaourtière Yalacta 2Côté déchets compliqués à supprimer, les yaourts tiennent une bonne place… même en optant pour des gros conditionnements et de la production locale.

Je n’ai pas trouvé pour le moment de plan à Poitiers pour rapporter ou apporter les contenants (pour le fromage frais, par contre, voir avec la Crèmerie de Marie ou de la Fromagerie de Blanzay).

Je me suis demandé comment cela se passait sans yaourtière électrique et j’ai trouvé les -fort jolies- anciennes yaourtières Yalacta sans électricité. Leur prix varie, selon leur état esthétique extérieur et le nombre de pots fournis, de 40 € à 120 € environ. Il manque un pot à la mienne mais comme elle est très belle, je lui pardonne.

 

 

T'es belle toi tu sais ?
T’es belle toi tu sais ?

 

La recette toute simple…

… avec ou sans yaourtière. Moi c’est juste pour me la péter 😀 Pour la préparation comptez environ 20 minutes.

 

Il faut :

Je veux la même cravate.
Je veux la même cravate.
  • 1 litre de lait entier
  • 1 yaourt (bio) pour commencer votre production ou un sachet de ferment (ils en vendent à la Biocoop par exemple).
  • 1 grande casserole avec couvercle
  • des pots en porcelaine ou en verre (vous pouvez réutiliser ceux vendus dans le commerce)

A noter : pour du lait 0 déchet, en bouteille de verre à rapporter, il est possible de passer commande à Poitiers auprès la Crèmerie de Marie ou de la Fromagerie de Blanzay

Concernant le yaourt ou le sachet de ferment : ok ça fera un petit déchet au début… pour lancer la production. Du yaourt maison 0,03% déchet quoi. Choisissez-le en verre, pour récupérer le pot !

Pour les fans d’accessoires de cuisine ajoutez :

  • 1 yaourtière au lieu de la casserole
  • 1 thermomètre de cuisson
  • 1 bol verseur ou un entonnoir
  • Pour des yaourts déjà sucrés : sucre en poudre, ou sucre vanillé.

 

Préparation :

Utilisez un pot comme dosette et mettez autant de lait que de pots de yaourt souhaités à chauffer dans une casserole (moins 1 si vous utilisez 1 yaourt et non du ferment).

Faîtes chauffer le lait et ajoutez le sucre à ce moment-là si vous en souhaitez (nature c’est bien aussi). Arrêtez la cuisson avant que le lait ne déborde et laissez-le descendre en température feu éteint.

Il faut que le lait atteigne entre 45 et 55 °C. Sur un blog consulté, l’auteure indique 57 °C exactement pour les yaourtières Yalacta… J’ai testé et il y a une marge de tolérance plus grande, il n’est pas nécessaire de chercher la température parfaite.

Sans thermomètre : il faut que vous puissiez mettre votre petit doigt dans la casserole sans vous brûler mais que ce soit quand même bien bien chaud (attendez quelques minutes avant de faire mumuse…)

Si vous n’utilisez pas de yaourtière, pendant que le lait refroidit, faîtes chauffer de l’eau.

Une fois le lait à bonne température, retirez la peau et versez-y le yaourt ou le sachet de ferment, puis remuez-bien.

Il ne reste plus qu’à remplir les pots (utilisez un bol verseur ou un entonnoir pour ne pas en mettre partout si besoin), et placez-les dans la yaourtière ou dans une grande casserole. Si vous utilisez une casserole, versez de l’eau très chaude mais non bouillante, autour des pots, jusqu’à la hauteur d’un demi yaourt.

Enfin, mettez le couvercle, et recouvrez d’un torchon éventuellement pour bien conserver la chaleur. Il faut laisser la chose travailler entre 8 et 12h surtout sans la déplacer !

Ensuite, il suffit de couvrir les pots d’un film plastique (compostable bien entendu) ou d’un carré de tissu, ou d’un couvercle adapté, et de les mettre au frigo !

 

 

 

Pour la suite

Si vous optez pour une production en continu : un yaourt pourra être repiqué jusqu’à 4 fois ! Il faudra quand de temps en temps racheter du ferment ou un yaourt.

Pour aromatiser les yaourts, à la place du sucre ajoutez de la noix de coco râpée, de confiture de marrons (confiture de fruits plus compliquée car cela fait facilement tourner le lait, autant l’ajouter au moment de la consommation) ou allez donc chercher dans le joyeux monde de l’internet des recettes colorées qui vous font envie.

Share

2 commentaires sur “Yaourts zéro déchet, avec ou sans yaourtière (mais la mienne est si belle…)

  1. Merci pour la recette! Je galérais à faire mes yaourts mais grâce à cette recette je les fais facilement dans ma cocotte minute! un grand merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *